CHAPITRE IV Démarrer un élevage (Partie 1)

(Voici la traduction du quatrième chapitre. Celui-ci donne des conseils aux éleveurs débutant. Je rappelle que le livre a été écrit dans les années soixante mais la plupart des informations et conseils semble être de bon sens et doivent être applicable à notre époque.)

Quoi acheter ?

Vous êtes déjà propriétaire d’un Griffon ou d’un Petit Brabançon ? Si votre Griffon est un mâle, à moins qu’il s’agisse d’un investissement très heureux, il n’est probablement pas un candidat idéal pour la reproduction. Il ne serait donc pas conseillé d’acheter un compagnon pour lui. Si votre premier achat était une femelle, vous ne devriez pas non plus acheter un chien comme compagnon pour elle. Dans le premier cas, il serait préférable de garder votre chien comme animal de compagnie et d’acheter une chienne de première classe. Dans le second cas, reproduisez votre chienne par tous les moyens, mais utilisez le meilleur mâle possible pour elle.

Vous pouvez utiliser le meilleur chien du pays moyennant des frais et il est rarement avantageux pour un petit chenil de garder son propre étalon. Même s’il est accouplé à la chienne d’origine, il ne peut pas être utilisé pour ses filles et, à moins qu’il ne prouve qu’il soit un gagnant et que d’autres personnes souhaitent l’utiliser, il ne sera que passager dans le chenil.

Comment s’y prendre ?

Je vous suggérerais d’abord de visiter quelques salons ou concours et de choisir le type de Griffon (Griffon Bruxellois ou Petit Brabançon) que vous préférez, en prenant note des différents vainqueurs.

Posez vos questions à propos de l’élevage aux exposants et vous trouverez sans doute les meilleurs conseils. Ensuite, s’il y a un chien que vous admirez particulièrement, allez chez son éleveur si vous le pouvez et demandez s’il existe une chienne de même nature que vous pourriez acquérir.

Cela vaut la peine de payer un bon prix pour une belle chienne bien élevée issue d’une lignée de chiennes prestigieuses qui a produit des gagnants. Il est de loin préférable d’avoir une chienne moins belle mais issue de la même lignée préstigieuse, qu’une autre chienne plus belle mais provenant d’une lignée plus hasardeuse. Cette dernière n’a peut-être été qu’une chanceuse et n’aura peut-être jamais de portées aussi belle qu’elle-même.

Et, bien qu’il soit encore tôt pour parler ici de vos projets lointains, laissez-moi vous dire que, si votre première chienne réussit bien, tenez vous en à elle et ses filles, et à ses petites-filles, et ne continuez pas à acheter des chiennes d’autres variétés. Si vous vous en tenez à votre propre ligné, vous conservez le type qui vous convient, en recevant occasionnellement une ligne de sang frais à travers les chiens que vous utilisez. De cette façon, vous allez éventuellement créer votre propre souche, reconnaissable, et c’est là toute la fascination de l’élevage de chiens.

Chez les Griffons et Petit Brabançon, comme chez toutes les petites races, les couvées sont généralement plus grosses que les chiennes, et les petits spécimens d’exposition sont généralement élevés à partir de femelles d’assez grande taille.

Chez les griffons, cependant, la norme permet une grande variation de taille.

En réalité, il y a peu de miniatures et il n’y a souvent pas beaucoup de différence de taille entre le chien et la chienne. Néanmoins, les petits animaux peuvent provenir de parents très grands.

Une petite chienne peut produire de gros chiots. Il est donc important que votre chienne pèse au moins 3,7 kg à la fin de sa croissance. Les plus petites chiennes ont grandi avec succès mais cela représente toujours un risque, et la plupart des éleveurs préfèrent une chienne pesant jusqu’à 4 kg.

Les chiennes plus grosses font de plus beaux chiots. Il n’est donc pas sage d’acheter une couvée de moins de six mois. Les chiots varient beaucoup taille et on ne peut jamais être sûr que même le plus grand chiot d’une portée grandira. Donc, six mois est le meilleur âgeou mieux encore, une chienne plus âgée qui a déjà eu une portée.

En choisissant une couvée, on veut naturellement garder certaines caractéristiques phares. Parmi ceux-ci, je dirais que les petites oreilles, les grands yeux sombres, etc.

Une chienne aux yeux clairs aura des chiots aux yeux clairs, même si les yeux du père sont sombres, les yeux clairs  finiront par réapparaître au fil des générations.

Les grandes oreilles sont également difficiles à reproduire. La longueur du nez n’est pas si importante bien qu’un nez court et bien allongé soit souhaitable. Le nez semble être plus facile à reproduire que les yeux et les oreilles.

Les autres points à rechercher dans votre couvée sont les points qui s’appliquent à toutes les races.

Son tempérament est primordial. Une chienne placide et gaie ne sera pas seulement une bonne mère, elle produira des chiots gais audacieux, tandis qu’une chienne nerveuse et excitante sera probablement une mauvaise chienne, une mauvaise mère et ses chiots seront timides et craintifs. Un Griffon nerveux rampant misérablement autour du ring est un objet pitoyable, et élever des chiens gais devrait être l’un des plus importants de vos objectifs.

 

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *