Chapitre II : La norme de la race expliquée (Partie 1)

(Ce chapitre décrit la norme officielle, modifiée en 1959 celle-ci a évoluée depuis, le dernier standard date de 2003. Cela sera le sujet d’un article futur.)

1. CARACTERISTIQUES :

Il y a deux types:
Le Griffon Bruxellois à poil dur


Le Petit Brabançon à poil lisse

Le Griffon est un petit chien au tempérament terrier. Pour le manteau, il n’y a pas de différence entre les deux variantes.

2. APPARENCE GÉNÉRALE :

Bien équilibré, morphologie de type cobby (membres assez court aspect trapu), expression intelligente, vif et alerte. Cette description un peu maigre ne donne pas vraiment idée quant à l’apparence du chien et peut s’appliquer à n’importe quelle race, grande ou petite. Selon un standard antérieur un petit chien intelligent, enjoué, robuste, compact, attirant l’attention par une expression « quasi humaine

».

3. TETE ET CRANE :

La tête doit être large et arrondie, mais pas en forme de dôme, et doit être large entre les oreilles. Les poils sur le crâne, dans la variété Griffon devraient être plutôt grossiers. Nez toujours noir, aussi court que possible, avec de grandes narines ouvertes, un ensemble élevé et une inclinaison vers le crâne. Museau large avec un bon retour; le menton est proéminent et légèrement abattu sans montrer les dents et (dans la variété grossière) garni d’une barbe.

Le terme arrondi est difficile à expliquer. Vu de face, le sommet de la tête doit être légèrement arrondi qui n’est pas plat comme chez les Pékinois, ni en dôme comme chez le King Charles Spaniel.

D’autre part, le front devrait être arrondi, le terme français «bombé» le décrit bien.
Tous les poils de la tête doivent être grossiers, à l’exception de ceux des oreilles, qui doivent être lisses et veloutés. Les nez sont généralement noirs – la race ne souffre pas beaucoup d’une mauvaise pigmentation; de temps en temps, l’état de santé du chien (ou les chaleurs pour la chienne) peut faire que le nez se décolore au centre.
La position du nez est importante. Vu de face, il devrait être au niveau des yeux. La position de profil est plus difficile à expliquer. Bien que les mots « face plate » ne figurent pas dans la norme, ils sont en fait largement utilisés dans la pratique, et le profil idéal est en effet plat, mais plat sur une pente, non verticale. Si un rapporteur est placé sur une photo d’une bonne tête de profil, avec le centre au-dessus de la pointe du menton, on verra que la pente du menton au front est comprise entre 60 et 70 degrés, avec le bout du nez dans la ligne directe. L’arrêt ne doit pas être visible, seulement deviné, coincé entre le nez et la ligne du front.
Chez un chiot avec un nez allongé, l’angle auquel il est fixé est important. Si c’est à l’angle mentionné, 60-70 degrés, le nez se remettra probablement en place avec la croissance des dents secondaires. Lorsque le bout du nez s’incline (poussé par les grosses dents en dessous), le sommet du nez s’incline vers le bas et finit par disparaître de la vue pour former l’arrêt. Un nez long sur un chiot dont la ligne de museau, de profil, est verticale, ne reviendra jamais en arrière. Un point non mentionné dans la norme est que la lèvre supérieure serait courte. Une longue lèvre supérieure donne une expression atypique typique du carlin, et on la trouve souvent avec le museau ultra-large.

La remontée est caractéristique du Griffon. Elle lui donne un air effronté « Pffff, Qui pensez-vous être ? …» qui est l’un des plus grands charmes de la race.
La mâchoire inférieure devrait légèrement se courber vers le haut, donnant un menton proéminent et la lèvre inférieure devrait faire saillie – tant que les dents inférieures ne se montrent pas.
Un chiot avec un retournement exagéré peut montrer les dents quand il est jeune, mais cela disparaît le plus souvent avec l’âge. La question peut souvent être corrigée par une petite pression appliquée quotidiennement, avec l’index posé le long de la rangée de dents.
Les mâchoires devraient se rencontrer carrément.
Si l’inférieure est du tout d’un côté, c’est une bouche tordue, qui sortent souvent des langues saillantes, ce qui constitue un défaut, d’un autre côté, un chien peut sembler avoir une bouche tordue alors que cette apparence est due au fait qu’une canine inférieure est désaxée, ce qui pousse la lèvre inférieure d’un côté, ce qui est généralement le résultat de l’apparition de la deuxième dent avant que la dent de tombé. Il est donc important de regarder attentivement pendant la période de dentition et retirer une dent de bébé récalcitrante lorsque la nouvelle pousse.
Un mot de plus sur les langues saillantes. Si le chiot montre sa langue jusqu’à l’âge de la dentition, il n’y a pas lieu de s’inquiéter – c’est simplement que les dents ne sont pas assez grandes pour maintenir la langue en place – et quand les grandes dents se développent, tout devrait bien se passer.
Le museau large semble à beaucoup d’entre nous une erreur. Un museau très large donne l’expression atypique de Carlin, particulièrement chez le Petit Brabançon. D’un autre côté, nous ne voulons pas de muselières pincées, mais quelque chose entre les deux qui donne le vrai « Monkey Face » tant désiré.

4. LES YEUX :

Grand, rond, noir ou presque noir, avec le tour noir. Il y a une tendance moderne à perdre les grands yeux, et les yeux ne sont pas toujours noirs, surtout chez les chiens de la couleur claire et rouge ardente qui est si prisée. Les chiens de cette couleur ont aussi tendance à avoir des yeux assortis, et des ongles clairs. Habituellement, ni la couleur des yeux ni celle du tour yeux ne sont des défauts habituels de la race. Le terme noir peut être trompeur en ce qui concerne la couleur des yeux. Aucun chien n’a vraiment des yeux noirs de jais, « brun très foncé » serait peut-être plus proche de la réalité.

5. OREILLES :

Semi-dressées, hautes, le plus petit est le mieux. On entend par là, bien sûr, que les oreilles se tiennent du haut du crâne, les rabats tombant nettement vers l’avant pour recouvrir les parties dressées.
En d’autres termes, les oreilles de Fox Terrier sont idéales mais dans la pratique moderne, il est acceptable que la chute du rabat soit alignée avec le crâne.
Une grande oreille, aura l’air bien pire si elle pend au niveau du crâne que si elle porté haute et nette. Une grosse oreille basse me semble être la pire des variétés, car elle altère totalement l’expression, donnant un aspect «chien-chien» dépressif, alors que si elle est portée haut, même si elle est grande, le chien a toujours le « gay look » (Je ne sais pas comment le traduire) typique.
Un peu au-dessus du niveau, aussi longtemps que les oreilles sont petites. Dans son livre publié en 1926, feu Mme Parker-Rhodes a donné trois très bons croquis d’oreilles – l’idéal, le meilleur et le pire.

(Si je le trouve je vous en parlerais peut être).

Celui qu’elle appelait le meilleur était de petites oreilles portées haut, mais avec les volets tombant sur le côté. Ce type d’oreilles est encore à voir, et se débrouille encore – mais je pense que, comme plus de trente ans (soit presque 90 ans pour nous) se sont écoulés depuis la publication du livre de Mme Parker-Rhodes, il est temps que son «meilleur» soit oublié et que seul l’idéal moderne soit admis.

6. BOUCHE : 

La partie inférieure de la gueule a déjà été mentionnée quant à la régularité des dents. C’est un idéal qui est rarement atteint chez les petits chiens de toutes sortes, et les juges, à tort ou à raison, n’accordent pas beaucoup d’attention à ce point chez les Griffons. Ils regardent généralement juste pour voir si la mâchoire inférieure est correcte. Les dents du haut sont généralement assez régulièresce ne sont que les dents inférieures qui deviennent parfois encombrées, et donc irrégulières. Le soin, pendant la dentition, d’enlever les dents de lait quand les nouvelles apparaissent, aidera ceci.

7. COU :

De longueur moyenne et légèrement arqué. On pourrait aisément ajouter ici «définitivement» plutôt que «légèrement» arqué.
Nous ne voulons pas de cou longs comme dans le Fox Terrier, ni de cou courts comme un Bulldog. Il faut un juste milieu.
Le ras de cou doit ressortir des épaules bien décontractées, et s’incliner vers l’avant. Si les épaules sont droites, le cou le sera aussi, ce qui gâchera le contour général.

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *